Les élus flamands plaident pour la suppression du Sénat

Kristof Calvo, le chef de groupe Groen à la Chambre a remis une couche à la volonté des partis du nord du pays de supprimer le Sénat
Kristof Calvo, le chef de groupe Groen à la Chambre a remis une couche à la volonté des partis du nord du pays de supprimer le Sénat - © THIERRY ROGE - BELGA

La Flandre réfléchit de plus en plus à une redéfinition du paysage politique. C'est en tout cas le constat qui ressort de diverses prises de paroles d'élus flamands. Une nouvelle prise de parole de Kristof Calvo, le chef de groupe Groen à la Chambre a remis une couche à cette revendication. L'élu propose de supprimer le Sénat et les provinces. Plusieurs sénateurs flamands vont dans le même sens.

À l'exception du CD&V, et dans une moindre mesure du sp.a, les partis politiques flamands sont favorables à la suppression de la haute assemblée. Pour eux, elle ne sert à rien. 

"Nous ne sommes pas un parlement, nous ne pouvons pas être un parlement, nous ne pouvons pas installer les éléments de base de ce qu'un Parlement doit faire", a martelé Pol Van den Driessch, sénateur N-VA au micro de la VRT. Il déplore en réalité l'inutilité du Sénat. Bref, il faut le supprimer et Pol Van den Driessch estime que la Chambre suffit pour une rencontre des communautés.

Du côté des écologistes flamands, le son de cloche est le même, malgré des déclarations plus nuancées. "Dans la majorité de l'époque, nous étions d'accord pour réformer (le Sénat) mais le laisser exister temporairement. Nous voulons le supprimer mais tant qu'il existe et que des moyens financiers y sont affectés nous estimons qu'il y a encore moyen d'y travailler", estime de son côté La sénatrice Groen Petra De Sutter.

Alors, un temple du dilettantisme, une chambre de réflexion, un salon démodé ou un lieu indispensable de rencontre. Il s'agira de biffer les mentions inutiles et les flamands semblent déjà avoir le feutre en main, prêts à dégainer.

Les partis francophones ne sont pas demandeurs d'une telle suppression. Même Ecolo, pourtant considéré comme le "parti frère de Groen", ne partage pas les mêmes réticences.

Archives : Journal télévisé 14/11/2014

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK