Les écoles secondaires communales et provinciales ne supprimeront pas les examens et dénoncent "une confusion totale"

À l'inverse du réseau Wallonie-Bruxelles Enseignement (WBE), les écoles secondaires relevant des communes, des provinces et de la Cocof à Bruxelles, n'ont pas l'intention de réduire drastiquement les examens de juin, a fait savoir mardi le Conseil des Pouvoirs organisateurs de l'Enseignement officiel neutre subventionné (CPEONS).

Dans un communiqué, le CPEONS dit déplorer "la campagne médiatique" du réseau d'enseignement de la fédération Wallonie-Bruxelles, annonçant lundi la suppression des examens en fin d'année scolaire. Selon le CPEONS, ceci a conduit "à une confusion totale auprès des parents et des élèves".


►►► À lire aussi Pas d’examens de fin d’année dans les écoles du réseau de la Fédération Wallonie-Bruxelles, sauf pour les épreuves certificatives


Le CPEONS rappelle que les pouvoirs organisateurs de l'enseignement disposent de la liberté pédagogique d'organiser la fin de l'année scolaire pour leurs écoles. Il précise à cet effet que ceux-ci souhaitent "majoritairement le maintien des sessions d'examen de fin d'année dans un modèle allégé, basé uniquement sur les essentiels et sur des matières acquises entre janvier et mai". De son côté, la Ligue des familles invitait ce 3 mai à généraliser l'annulation des examens dans toutes les écoles secondaires.

Dans l'enseignement officiel communal et provincial, le redoublement sera néanmoins, comme auprès de WBE, "exceptionnel", conclut le CPEONS.

Sur le même sujet...

JT du 03/05/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK