Les discours du 1er mai tenteront de redonner confiance à l'électeur

Les discours du 1er mai devront redonner confiance à l'électeur
Les discours du 1er mai devront redonner confiance à l'électeur - © PHILIPPE HUGUEN - AFP

Premier mai, fête du travail, jour où l'on s'offre du muguet... est un jour synonyme de discours politiques. Du côté du MR comme du PS, ces discours viseront déjà clairement la prochaine échéance électorale, afin de retrouver la confiance de l'électeur qui a été sévèrement rognée suite aux scandales politiques de ces derniers mois.

Des personnalités syndicales et du parti socialiste s’exprimeront à travers tout le pays :

Horizon 2018

Scandale Publifin, sondages défavorables, montée du PTB. Le PS a connu plus joyeuses circonstances pour fêter le premier mai. Mais au PS l’objectif affiché de cette fête des travailleurs est de partir sur une nouvelle dynamique : tourner la page des affaires. Le gouvernement wallon a annoncé cette semaine une série de mesures de bonne gouvernance. Une tornade éthique selon les mots du ministre président wallon paul Magnette. Le grand nettoyage qui devrait permettre au parti socialiste de partir à la reconquête des cœurs selon les termes d’un autre ténor du PS, Laurette Onkelinx.

A l’horizon, les socialistes aperçoivent déjà les élections communales. Octobre 2018 en ligne de mire. Ce premier mai assorti de propositions visant entre autre à renforcer le pouvoir d’achat des travailleurs se veut le premier acte d’une remise en ordre de bataille.

Au MR également, il devrait être question d’élections communales. Le MR annoncera le lancement d’un processus participatif pour la préparation des programmes communaux avec un mot d’ordre, stop au négativisme ambiant. Chez les libéraux comme chez les socialistes les discours de ce premier mai tenteront donc de répondre à un certain désamour pour les partis traditionnels.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK