Les directeurs d'écoles grognent contre le plan anti-fuites des épreuves certificatives

Le plan anti-fuites mécontente les directeurs d'écoles
Le plan anti-fuites mécontente les directeurs d'écoles - © RTBF

Les directeurs d'écoles primaires n'acceptent pas la façon dont la ministre de l'Éducation, Joëlle Milquet, veut les solliciter pour éviter des fuites d'épreuves certificatives, de tels incidents n'ayant jamais eu lieu à leur niveau.

Les épreuves du CEB (certificat d'études de base, en fin de 6e primaire) existent depuis 10 ans et n'ont jamais été entachées d'irrégularités ou de fuites dans les écoles primaires, affirment dans un communiqué l'ADEF (Association des directeurs de l'enseignement fondamental organisé par la Communauté française), l'AIDE (Association interréseaux des directions d'écoles) et le Collège des directeurs de l'enseignement fondamental catholique.

Le projet de la ministre prévoit que les épreuves seront distribuées le matin même aux chefs d'établissement à partir d'écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles proches. Il assigne "une nouvelle mission de facteur à chaque directeur", s'insurgent les directions.

Ces dernières demandent de mieux tenir compte de la vie privée des directeurs avant les périodes scolaires, ainsi que des distances parfois importantes entre plusieurs implantations d'une même école.

Selon les directions, "il nous a été proposé de récupérer les épreuves chaque veille de la passation, vers 16h00, mais c'est encore imposer une tâche aux directeurs qui sort de leur mission, et c'est oublier la question de l'acheminement des épreuves dans les différentes implantations".

La réalisation d'une "épreuve alternative" qui ne serait utilisée qu'en cas de divulgation publique de l'épreuve de base ne recueille pas davantage leurs faveurs. "L'organisation imposerait la copie le matin-même de l'épreuve à dispenser, par l'impression sur site de l'ensemble des livrets".

Les directeurs d'écoles primaires réclament que les épreuves CEB soient livrées par l'administration dans toutes les différentes implantations scolaires.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK