Les demandes de regroupement familial connaissent une hausse significative

Les demandes de regroupement familial connaissent une hausse significative
Les demandes de regroupement familial connaissent une hausse significative - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Selon les chiffres de l'Office des étrangers, les demandes de regroupement familial augmentent de façon significative, une conséquence de l'arrivée de réfugiés durant l'été 2015, rapporte La Libre Belgique mercredi.

En 2016, l'Office des étrangers a reçu 7019 demandes de regroupement familial.

C'est 75 % de plus qu'en 2015 (3992 demandes en tout). En 2017, il devrait y en avoir davantage encore. "Pour les trois premiers mois de 2017, 2154 demandes ont déjà été introduites", expose Dominique Ernould, porte­-parole de l'Office des étrangers.

Conditions de revenus, de logement et d'assurance­-maladie

Les demandeurs d'asile arrivés principalement seuls de Syrie, d'Irak et d'Afghanistan, ont en effet introduit - une fois leur statut reconnu- une demande dans le but de faire venir en Belgique leur famille proche de façon sûre.

Il peut s'agir du conjoint, du cohabitant légal si la relation est stable et durable, des enfants mineurs célibataires et ceux de son conjoint ou cohabitant légal ou encore, des enfants majeurs handicapés.

Le regroupement familial est soumis à des conditions de revenus, de logement et d'assurance­-maladie. Les membres de la famille du réfugié doivent introduire leur demande auprès de l'ambassade compétente dans leur pays d'origine.

L'office doit statuer dans un délai maximal de 9 mois.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir