Les CPAS sceptiques concernant le service communautaire

Les CPAS sceptiques concernant le service communautaire
Les CPAS sceptiques concernant le service communautaire - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

Les CPAS sont "sceptiques, réticents ou même opposés" au service communautaire pour les bénéficiaires d'un revenu d'intégration sociale, ressort-il d'une étude commandée par le ministre de l'Intégration sociale, Willy Borsus (MR), à la Haute école Karel de Grote et l'université Saint-Louis, rapportent lundi les journaux de Mediahuis.

A peine un CPAS sur cinq soutient l'idée du service communautaire, tandis qu'un sur quatre se déclare même opposé à ce projet. Parmi les indécis (38%), des réserves sont aussi exprimées.

Quelle plus-value?

Les CPAS s'interrogent principalement sur la plus-value qu'apporterait ce système.

Plus de 70% des centres publics d'action sociale estiment que le service communautaire ne devrait pas être obligatoire, et 60% se déclarent opposés à des sanctions pour ceux qui ne l'effectueraient pas.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK