Les communes souffrent également de la crise économique

La nouvelle législature sera pénible pour la plupart des communes. L'Etat fédéral a tendance à transférer des charges vers les pouvoirs locaux, notamment avec les nouvelles exclusions du chômage. Arnaud Dessoye, de Belfius, précise: "On s'attend effectivement aussi à ce que ça engendre des dépenses supplémentaires en particulier la dégressivité des allocations de chômage qui risque de reporter un certain nombre de charges sur les CPAS et donc dans un second temps sur les finances communales".

Pour les communes, la situation financière va devenir difficilement tenable, notamment avec la prochaine réforme de l'Etat. C'est ce qu'explique Louise Marie Bataille, secrétaire générale de l'Union des Villes et Communes de Wallonie : "A long terme, c'est un très mauvais plan de réduire les moyens d'action des pouvoirs locaux. Il est important que, dans les matières essentielles, que ce soit la sécurité, les services de police, les incivilités, la sécurité incendie, l'autorité fédérale, l'autorité régionale, continuent à financer correctement les pouvoirs locaux".

La crise économique frappe à tous les niveaux de pouvoir, reste à chacun à en prendre sa part...

Philippe Walkowiak

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK