Les clubs de foot pourront-ils faire justice eux-mêmes?

Footballeur
Footballeur - © KURT DESPLENTER (belga)

Ce sera une nouveauté de la prochaine saison de football: les clubs pourront eux-mêmes sanctionner les supporters qui vandalisent les stades. Ils pourront les obliger à réparer leurs dégâts ou nettoyer les tribunes par exemple, sans même l'intervention de la police ou de la justice.

Cette proposition sera débattue en séance plénière de la Chambre la semaine prochaine. Elle a déjà été approuvée mercredi en Commission de l'Intérieur.

Le projet se présente comme une proposition laissée à l'appréciation des clubs de football en cas de vandalisme et de perturbations dans les stades.

Jusqu'à présent, seule la police pouvait verbaliser les supporters un peu trop passionnés. Demain, peut-être, les clubs pourront infliger eux-mêmes des sanctions. On parle de passer la serpillière dans les cantines, de peindre les clôtures ou de nettoyer le stade après le match.

Tout cela ressemble fort à des peines de travail, une forme de privatisation de la Justice, qui pose évidemment question : comment seront, par exemple, évaluées les sanctions, un coup de torchon pour un tag ou deux semaines de nettoyage des toilettes pour un siège arraché ? Bref, tout cela demande un peu de clarté.

Et puis, surtout, comment un club pourrait-il convaincre les supporters de se plier à la sanction ? Par la menace d'une exclusion de stade peut-être.

En attendant, l'image d'un vandale avec son éponge dans les WC, fait assez sourire.

Mathieu Van Winckel

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK