Les citoyens pourront bientôt devenir copropriétaires d'éoliennes en mer

D'ici quelques années, les citoyens, les communes, les associations et les PME pourront tous devenir copropriétaires d'éoliennes en mer du Nord. Le Conseil des ministres a approuvé une proposition à ce sujet de la ministre de l'Énergie Tinne Van der Straeten (Groen). Ce plan doit permettre aux citoyens de jouer un rôle plus actif sur le marché de l'électricité.

"L'approvisionnement en énergie est avant tout une question de personnes", a déclaré Mme Van der Straeten. "Je veux impliquer nos citoyens afin de créer un soutien social. La Belgique est actuellement le cinquième pays au monde en termes d'éoliennes offshore. L'éolien en mer est une fierté nationale, au même titre que nos frites, notre chocolat et notre bière. Je veux que tous les Belges puissent partager cette fierté et en récolter les fruits."

À partir de 2023, les citoyens pourront se regrouper dans des collectivités et investir ensemble dans des éoliennes en mer et d'utiliser ainsi eux-mêmes cette électricité. En Belgique, il y a déjà eu quelques projets pilotes sur la participation des citoyens, mais un cadre juridique faisait défaut. 

Le ministre de la mer du Nord, Vincent Van Quickenborne (Open Vld), a souligné que les éoliennes en mer fournissent actuellement de l'électricité verte à 2,2 millions de Belges, mais il souhaite doubler cette capacité d'ici 2030. "Nous voulons faire en sorte que les gens puissent non seulement utiliser cette énergie renouvelable, mais aussi devenir copropriétaires, avec les entreprises spécialisées, d'éoliennes en mer. C'est un bon investissement et, de cette manière, les promoteurs peuvent faire appel à des capitaux privés supplémentaires."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK