Les aides ménagères obtiennent gain de cause

Patronat et syndicats sont parvenus à un protocole d’accord social. Les aides ménagères vont recevoir une augmentation. C’est ce qu’annonce le front commun syndical CSC, FGTB et CGSLB.

L’accord prévoit une hausse du salaire brut de 0,8% avec effet rétroactif au premier janvier alors que les syndicats demandaient 1,1% d’augmentation. En revanche, ils obtiennent des mesures complémentaires. Comme une indemnité de 10% en plus du salaire brut pour les heures de repassage à domicile ou encore un chèque-cadeau de 20 euros. Les primes incitatives seront étendues au congé parental et au congé pour aidants proches. En outre une charte contre les comportements inappropriés va être rédigée.

Comment cette proposition est-elle accueillie ?

Depuis le mois de novembre, les aides ménagères manifestent pour une amélioration de leurs conditions. Cathy Vanrillaer gagne entre 900 et 1500 euros net par mois. Cette hausse de salaire de 0,8% lui ferait gagner une dizaine d’euros en plus, "je ne crache pas dessus évidemment, c’est une avancée. Maintenant, le chèque de 20 euros, ce n’est pas suffisant ", explique-t-elle.

L’accord doit désormais être soumis par les syndicats à leurs délégués.

 

Archives : Journal télévisé du 08/01/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK