Les aidants proches indépendants pourront dorénavant bénéficier d'une indemnité

Les aidants proches indépendants pourront dorénavant bénéficier d'une indemnité
Les aidants proches indépendants pourront dorénavant bénéficier d'une indemnité - © Belga

Les indépendants contraints à la réduction ou la cession temporaire de leurs activités professionnelles pour s'occuper d'un proche gravement malade ou d'un enfant handicapé bénéficieront dorénavant d'une indemnité mensuelle de 1070,94 euros, et ce durant six mois. Le conseil des ministres a en effet approuvé jeudi matin les arrêtés royaux réformant et élargissant le statut des aidants proches indépendants.

"Il était essentiel de venir en aide et de proposer un nouveau cadre pour les indépendants qui, après avoir pris le risque de lancer leur activité, se retrouvent confrontés à la détresse d'être amenés à s'occuper d'un proche gravement malade ou dont la présence est requise auprès de leur enfant ou jeune handicapé", a souligné le ministre des Indépendants, Willy Borsus.

Outre le versement de cette indemnité mensuelle qui correspond au minima de pension pour les travailleurs indépendants isolés, les personnes concernées seront également dispensées du paiement de leurs cotisations sociales, tout en conservant leurs droits sociaux.

Cette période d'interruption sera en outre assimilée pour tous les droits sociaux, y compris ceux de pension.

Elle sera applicable durant six mois par demande, le nombre d'octrois sur l'ensemble de la carrière étant limité à 12 mois.

Les indépendants pourront bénéficier de ce nouveau régime soit à temps plein, soit à mi-temps.

Le dispositif légal en place jusqu'à présent pour ces cas ne prévoyait qu'une simple dispense des cotisations pour 3 mois seulement.

De plus, dans l'hypothèse de soins palliatifs apportés à leur conjoint ou leur enfant, les indépendants concernés ne bénéficiaient que d'une allocation mensuelle de 707,28 euros, et ce pendant 3 mois maximum.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK