Les agents belges n'ont pas épié pour la NSA, conclut le Comité R

Nos agents n'ont pas épié pour la NSA, conclut le Comité R
Nos agents n'ont pas épié pour la NSA, conclut le Comité R - © Belga

Les services belges de renseignement ignoraient et n'ont pas concouru aux opérations de surveillance de masse menées notamment par les États-Unis et révélées depuis juin 2013 par Edward Snowden, et l'armée n'a pas aidé une puissance étrangère à s'infiltrer dans les réseaux Belgacom, conclut une enquête du Comité R à laquelle fait écho mercredi Le Soir.

Cette enquête du Comité permanent de contrôle des services de renseignement révèle que le service de renseignement militaire (SGRS) a bien été partenaire de la NSA américaine pour intercepter certaines métadonnées de communications en dehors de la Belgique, mais il n'y a "aucune indication" qu'il ait contourné la loi ou tenté de le faire. Le Comité évoque toutefois un possible "vide juridique" et une absence de directives de la part du Comité ministériel de renseignement, un organe présidé par le Premier ministre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK