"Les 109": qu'ont répondu les partis face aux jeunes?

Ce mardi soir sur la Une, six personnalités politiques issues des six grands partis francophones étaient face à 109 jeunes, âgés de 18 à 30 ans. Ce « sang neuf » les bombarde de questions dans un débat politique basé sur le principe du jeu télévisé, en direct, et en prime time !

Les candidats ont donc deux manches pour répondre à une question relative à un thème bien précis. Dans cet extrait choisi, la candidate Ecolo Sarah Schlitz tombe sur une question portant sur le climat (un bien heureux hasard). La question : le nucléaire, stop ou encore ? Et quelle alternative ? Selon elle, la solution passe par une loi climat, mais pas seulement.

Catherine Fonck (cdH) est interrogée sur une question de mobilité et plus spécifiquement sur la question de la voiture de société. Elle fait deux propositions.

Vient le tour de Sophie Rohognyi (DéFI). Pour son quizz, une question sur la dangerosité de la mobilité douce en milieux urbains lui est posée.

C’est une question sur le climat qui tombe entre les bras de Georges-Louis Bouchez pour le MR. Avec une inquiétude concrète apportée par un de nos 109 : celle de voir " un géant comme Alibaba s’implanter au cœur de la Wallonie au nom de la croissance économique, sans voir les embarras écologiques que sa présence suscitera ".

Le PS tombe sur l’épineuse question de la légalisation du cannabis. Paul Magnette va droit au but. Pour lui, il faut le légaliser.

Une question enseignement pour le PTB représenté par Raoul Hedebouw. Droit au but, notre 109 lui demande s’il est pour ou contre le pacte d'excellence, et plus particulièrement sur le principe du tronc commun.

Vient ensuite l’heure des face-à-face. Le premier de ces débats oppose deux de nos 109 à Catherine Fonck pour le cdH et Sophie Rohognyi pour DéFI. Il concerne l’état de notre justice. Faut-il la refinancer pour la rendre plus accessible ? C’est la question centrale. Sont abordé, ici : la TVA sur les honoraires d’avocats et le refinancement de la Justice.

Le débat suivant porte sur l’immigration. Les deux jeunes citoyens sont opposés à Paul Magnette (PS) et Georges-Louis Bouchez (MR). Un début de débat chaud, animé par deux 109 en colère et deux hommes politiques pointés du doigt.

Dans ce dernier débat, c’est le thème central du pouvoir d’achat qui est sur la table. Toujours face à deux 109, les personnalités politiques autour de la table sont Raoul Hedebouw pour le PTB et Sarah Schlitz pour Écolo. La TVA sur les biens de première nécessité, la taxe sur les millionnaires et la mobilité pour les handicapés sont au cœur du débat.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK