Le voile, encore, à la Chambre ce mercredi

Une réglementation dans les écoles, les espaces publics ou pour les fonctionnaires.

Et ce d'autant plus que les partis ont généralement beaucoup de mal à adopter une position claire en interne, tiraillé par des positionnements contradictoires.

Chez Ecolo on a vu, il y a quelques mois, des élus participer à deux manifestations le même week-end, l'une pour réglementer plus sévèrement le port du voile, l'autre contre.

Le cdH voudrait réglementer un tout petit peu mais dispose de la seule parlementaire voilée du Royaume.

Le PS veut légiférer mais n'est pas totalement opposé au port du voile pour les élèves.

Le MR a la position la plus claire : pas de voile à l'école et dans les administrations.

Il y a aussi dans les partis des différences d'approche entre Wallons et Bruxellois, les réalités sociales y étant assez différentes.

Plus généralement, il faudra sans doute rapidement sortir de la confusion actuelle.

Un exemple: en Egypte

En Egypte, pays majoritairement musulman, le voile s'est quasiment généralisé depuis le début des année nonante, un phénomène de masse, concurrencé depuis peu par le niqab, un voile intégral en pleine expansion, qui concernerait plus de 15% des femmes voilées égyptiennes, selon une enquête publiée par la presse.

Au Caire, pourtant, dans ce climat de religiosité ostentatoire, des femmes commencent à enlever leur voile, un mouvement ultra minoritaire, à contre-courant de la société.

Reportage de Claude Guibal, correspondante de la RTBF au Caire, et réaction de Fatima Zibouh.

 

M.S. avec Philippe Walkowiak, Claude Guibal et Mehdi Khelfat

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK