Le Vlaams Belang et la N-VA fêtent ensemble la Communauté flamande: "Et alors?", répond Francken

Le Vlaams Belang et le N-VA fêtent ensemble la Fête de la Communauté flamande: "Et alors?", répond Francken
Le Vlaams Belang et le N-VA fêtent ensemble la Fête de la Communauté flamande: "Et alors?", répond Francken - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Sur sa page Facebook, Theo Francken a invité les citoyens à participer à une soirée de discours politiques à l'occasion de la Fête de la Communauté flamande, en compagnie de "divers politiques du nord du pays". Mais sur la liste des intervenants, on ne retrouve que des hommes politiques de la N-VA et du Vlaams Belang.

Le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la migration Theo Francken (N-VA) a l'habitude de créer la polémique. La dernière en date: son invitation à la Vlaams Huis le mardi 11 juillet à l'occasion de la Fête de la Communauté flamande. Theo Francken a invité la population à venir écouter des discours de divers politiques flamands. Mais la liste des intervenants présente sur l'affiche n'est composée que d'hommes politiques N-VA et Vlaams Belang, le parti flamand d'extrême droite. On y retrouve aussi le Vlaams Volksbeweging, un mouvement nationaliste qui défend l'indépendance de la Flandre. 

Une proximité critiquée

Cette proximité entre la N-VA et le Vlaams Belang a provoqué des critiques de la part d'internautes. Le politologue Pascal Delwit a également réagi. Dans un post sur sa page Facebook, il "se demande quelle serait la réaction de la presse belge, néerlandophone et francophone, écrite ou audiovisuelle, si d’aventure Marine Le Pen festoyait avec Christian Jacob ou François Baroin, ou si Mark Rutte faisait de même avec Geert Wilders? A Bruxelles, capitale de l'Union européenne, il est en revanche possible que le plus grand parti belge et néerlandophone fasse la fête avec l'extrême droite, sans que cela émeuve grand monde. Et on est même invité par un membre du gouvernement fédéral".

Et alors?

Interrogé à ce sujet par BX1, Theo Francken ne semble pas avoir de problème avec cela: "Cela fait cinq ou dix ans que j’organise cette fête". Mais le secrétaire d'Etat nie toute connivence avec le parti d'extrême droite: "Oui, des personnalités N-VA et Vlaams Belang sont invitées. Et alors? Non il n’y a pas connivence".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK