Le Belang annonce l'arrivée de ses masques : sur twitter, M. Van Ranst applaudit : "ça permet de garder plus facilement 1,5 m de distance"

Filip Dewinter (Vlaams Belang) et le virologue Marc Van Ranst
2 images
Filip Dewinter (Vlaams Belang) et le virologue Marc Van Ranst - © BELGA

Marc Van Ranst, le virologue à présent très connu (et surtout en Flandre) a la réputation de ne pas avoir sa langue en poche. Et bien, force est de constater qu’il a aussi le clavier numérique fécond. Notamment quand il s’agit de tacler l’extrême-droite. A un tweet de Filip Dewinter, un des ténors du Vlaams Belang, il s’est ainsi fendu ce jeudi d’une répartie plutôt… piquante.

Traduction du tweet de Filip Dewinter : "En tant que Flamand, ne soyez pas réduit au silence par #corona… Masques buccaux flamands en vente via #VlaamsBelang @VBAntwerpen - Commandez 10€ chacun via le (numéro de téléphone) (masques buccaux en tissu adaptés au filtre de santé publique du SPF)."


Rappelons aussi que le "lion des Flandres" (présent sur ces masques) à griffes noires est un symbole flamingant, et pas le symbole de la Flandre


 

Ce à quoi Marc Van Ranst a répondu : "Je soutiens cette initiative. Il permet de garder plus facilement un mètre et demi de distance."


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


 

Et la joute verbale de continuer quelques heures plus tard :

Dewinter : "(Marc Van Ranst) n’a pas pu résister au temps… De plus en plus militant politique contre tout ce qui est flamand et de moins en moins virologue. Néanmoins, merci pour la publicité Marc ! Déjà plus de 400 commandes de masques de lion flamands en quelques heures…"

Van Ranst : "400 ? Amaai (expression flamande, pouvant être traduite par "Ça alors !" ou "Wow", ndlr) c’est vraiment la part du lion de la population flamande."

Marc Van Ranst intervient aussi à la RTBF, comme ici dans notre journal du 20 mars dernier :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK