Le vice-premier ministre CD&V Koen Geens tient toujours à une coalition avec la N-VA

Le vice-premier ministre CD&V Koen Geens
Le vice-premier ministre CD&V Koen Geens - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Sept mois après les élections, les négociations pour former un gouvernement fédéral en sont toujours à la phase "information". Interrogé par la VRT lors de son arrivée au 16 rue de la Loi, le vice-Premier ministre CD&V Koen Geens, explique que le CD&V tient toujours à une coalition avec la N-VA à l'échelon fédéral.

"Cela continue à jouir de la préférence de mon parti: avoir une large majorité en Flandre qui soutient la coalition", a-t-il souligné avant d'ajouter: "Je l'ai dit en son temps et répété, et je ne suis pas quelqu'un qui change si facilement d'avis."

Sans la N-VA, les partis flamands ne pourraient disposer d'une majorité à la Chambre puisque le Vlaams Belang en est de toute façon exclu.

Dans l'après-midi, les informateurs royaux Georges-Louis Bouchez (MR) et Joachim Coens (CD&V) reçoivent séparément les présidents de la N-VA et du PS.


►►► À lire aussi : Vers un premier dénouement au fédéral pour lundi?


Dans les rangs des libéraux flamands, on rappelle qu'il est temps de passer à la phase de formation. Le président de la Chambre Patrick Dewael a réagi sur Twitter: "Traditionnellement, un informateur ne fait pas de note de fond (de formateur). Un informateur fait une proposition de coalition au chef de l'État et suggère le nom d'un formateur. Par la suite, les négociations de fond commencent."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK