Le syndicat des dockers: "Il n'y aura pas d'incident à Anvers"

D'emblée, Ivan Victor est très clair. C'est une minorité de dockers. "Je ne présente pas les excuses des dockers, mais au nom d’une minorité de dockers qui ont causé des incidents à Bruxelles parce qu’ils n’ont pas eu le courage de le faire eux-mêmes. Pas question, en revanche d’excuser nos affiliés qui se sont présentés à Bruxelles pour protester contre ce gouvernement, ce n’est pas le cas du tout".

Ivan Victor estime aussi qu'il faut cesser de stigmatiser uniquement les dockers lors de cette manifestation. Selon lui, Il y avait aussi des infiltrés d'extrême-gauche et d'extrême-droite. Il explique encore que les travailleurs du port d'Anvers sont "remontés" face à la volonté du bourgmestre Bart De Wever de supprimer leur statut.

Un bourgmestre qui maintenant s'amuserait à semer la peur à l'horizon de la grève en province d'Anvers le 24 novembre prochain.

"Les gens vont suivre les mots d’ordre dans toutes les professions. Ce sera une grève totale et c’est Bart De Wever et son Ami Jambon -qui pense parfois qu’il est aussi ministre de la Justice- qui essaient maintenant de créer des incidents afin de pouvoir montrer que leurs services d’ordre sont bien mieux équipés et mieux à même de gérer les incidents. Il n’y en aura pas, nous y veillerons".

Tout sera à l'arrêt le 24 novembre mais tout devrait se passer dans le calme. Reste à voir si certains n’auront pas envie de jouer avec le feu.

Michel Lagase

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK