Le SLFP-Défense qualifie sa première rencontre avec Sander Loones de "bon préambule"

Le SLFP-Défense qualifie sa première rencontre avec Sander Loones de "bon préambule"
Le SLFP-Défense qualifie sa première rencontre avec Sander Loones de "bon préambule" - © THIERRY ROGE - BELGA

Les discussions qui ont eu lieu mercredi entre le nouveau ministre de la Défense Sander Loones (N-VA) et le SLFP-Défense constituent "un bon préambule", a indiqué jeudi l'organisation syndicale. Lors de sa première visite à l'état-major à Evere, le ministre a d'emblée promis d'investir davantage dans le personnel.

À l'occasion de la Fête du Roi jeudi, le syndicat a lancé une campagne de sensibilisation avec plusieurs actions symboliques menées lors du Te Deum et devant le cabinet de Sander Loones. Une délégation de quelque 70 militaires a scandé "Vive la Belgique" devant les bureaux du nationaliste flamand. "Vive vous et tout ce que vous faites", a simplement répondu M. Loones.

Via ces actions, le syndicat voulait sensibiliser la population, mais aussi les décideurs politiques, au capital le plus important que possède l'armée, à savoir ses troupes. Une campagne d'affichage en ce sens a également été organisée ces derniers jours. Selon le président du SLFP-Défense Edwin Lauwereins, elle a été bien accueillie par la population.

Action ludique lors du Te Deum

Jeudi lors du Te Deum, les manifestants ont transporté une civière sur laquelle se trouvait un militaire, afin de symboliser leur statut. M. Lauwereins a dénoncé "les attaques incessantes contre le statut des militaires, qui sont néfastes pour le personnel militaire et sont fatales à l'attractivité de la profession."

Le syndicat souhaite discuter de plusieurs thèmes, comme les pensions, les fermetures de casernes et la réforme des jours de maladie.

À l'issue de la visite au cabinet du ministre de la Défense, les militaires se sont rendus au cabinet du ministre des Pensions Daniel Bacquelaine. Sander Loones a qualifié cette initiative de "bonne idée". Mais lorqu'ils y sont arrivés, les locaux étaient fermés à cause de la Fête du Roi.

Malgré le soutien de policiers et de pompiers, le SLFP est le seul syndicat à avoir organisé cette action. "La lettre du syndicat indépendant CGPM envoyée cette semaine est juste une coïncidence, mais elle démontre la grande préoccupation du personnel", selon M. Lauwereins. Mercredi prochain, Sander Loones recevra dans l'après-midi les différents syndicats séparément. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK