Le saut d'index interviendra "dès que possible"

Le ministre a rappelé que le saut d'index était compensé par la revalorisation des frais forfaitaires ainsi que 127 millions d'euros de mesures correctrices pour les bas revenus, déjà budgétisés et qui continueront à mobiliser l'attention du gouvernement lors du contrôle budgétaire de mars.

Pressé par la députée N-VA Zuhal Demir, le ministre a confirmé mercredi le saut d'index, assurant que le projet de loi serait déposé "asap". Opposé au saut d'index, le député Georges Gilkinet (Ecolo) a au contraire invité le ministre à "prendre tout son temps" de manière à préserver la paix sociale.

Au-delà du débat timing, la FGTB a signalé ce mercredi que le principe même d'un saut d'index restait inacceptable. "Pas question du saut d'index. Ce n'est pas toujours aux employeurs à tout avoir", a ainsi déclaré Marc Goblet, le leader du syndicat socialiste, lors de son arrivée à la réunion du Groupe des 10 ce mercredi.

@julienvlass avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK