Le salon Muslim Expo organisé pour la première fois en Wallonie, à Charleroi Expo

L'affiche du salon Muslim Expo.
L'affiche du salon Muslim Expo. - © Muslim Expo

C'est une première: Muslim Expo s'organisera les 6 et 7 février dans allées de Charleroi Expo. Après deux éditions à Anvers, cette "foire musulmane" arrive donc en Wallonie dans le but d'accueillir près de 10.000 visiteurs sur les deux jours. Objectif aussi: permettre aux non-musulmans de découvrir les musulmans de Belgique au travers d'expositions, d'ateliers, de conférences, de stands et de débats. Contrairement à la Foire musulmane de Tour et Taxis, Muslim Expo n'a pas ou peu de vocations commerciales, l'accent étant davantage mis sur l'échange et la présentation des talents belges de confession musulmane.

Depuis deux ans, Muslim Expo est un événement incontournable en Flandre avec deux éditions à Anvers ayant accueilli jusqu'à 7.000 personnes. L'organisateur Emdeo, un groupe de jeunes musulmans actifs néerlandophones s'associe aujourd'hui à des acteurs locaux francophones et turcophones (Espace Averroes, Humansmile, UETD) pour mettre sur pied l'édition carolo. "L'objectif principal de ce salon est le message véhiculé par notre logo, "Let's grow together", "grandissons ensemble"", explique Ayoub Lamrini, co-organisateur de Muslim Expo. "Nous sommes une organisation ouverte, sans tendance propre et nous voulons que chacun puisse se retrouver dans cet événement."

La présence de Tariq Ramadan

Le programme de Muslim Expo va donc de la présentation des créations de jeunes entrepreneurs musulmans à des conférences en présence de l'islamologue et professeur de philosophie Tariq Ramadan, qui compte autant de sympathisants que de détracteurs. Une présence qui pourrait susciter la polémique, comme lorsque Bozar a invité celui-ci mi-décembre lors d'un cycle de conférences sur l'islam. "C'est un choix assumé car on ne s'intéresse pas à sa filiation", ajoute Ayoub Lamrini. Tariq Ramadan est le petit-fils d'Hassan Al Bana, fondateur de la confrérie rigoriste des Frères musulmans. "Il faut d'abord savoir que les polémiques entourant M. Ramadan restent très franco-belges. Alors qu'à l'étranger, son expertise est appréciée et sollicitée, lors de travaux universitaires, de commissions parlementaires... Pour nous, il porte un discours ouvert parce qu'il incite les jeunes à la citoyenneté active et au vivre-ensemble. Nous n'avons donc pas l'intention de céder quant à cet invité.

Michel Collon, Dounia Bouzar et la radicalisation

Autre intervenant, Michel Collon, essayiste spécialisé dans le discours médiatique et qualifié par la journaliste Caroline Fourest, de "roi des complotistes belges". En marge, Muslim Expo souhaite aussi se pencher sur deux grands débats: l'échec de l'institutionnalisation de l'islam en Belgique depuis plus de 40 ans et la radicalisation des jeunes. "Des contacts sont pris avec Dounia Bouzar, anthropologue et spécialiste française de la question, afin qu'elle puisse, nous l'espérons, intervenir à Charleroi Expo. Nous avons également sollicité Latifa Ibn Ziaten (NDLR: mère d'une des victimes du terroriste Mohamed Merah). Malheureusement, celle-ci ne pourra pas être présente." Outre les intellectuels, Muslim Expo fera la part belle aux entrepreneurs qui présenteront leurs créations ainsi qu'aux artistes comme le chanteur Orhan Olmez et le champion de freestyle football Bencock.

En tous cas, les organisateurs veulent jouer la transparence sur le contenu de leur événement tout comme sur leur fonctionnement. "L'Espace Averroes est par exemple une association qui a pignon sur rue, qui travaille avec la Ville de Charleroi et qui n'a jamais posé problème. Nous nous sommes préparés à d'éventuelles polémiques. Comment? En étant justement hyper transparents et n'entrant pas dans ces polémiques."

L'aval de la Ville de Charleroi

Pour Bernard Pays, General Manager de Charleroi Expo, qui loue ses espaces à Muslim Expo, "il n'y pas de raison à craindre un tel événement. Nous avons pris contact avec nos homologues anversois qui nous ont certifié le sérieux des organisateurs. Par ailleurs, notre programme a été validé par la Ville de Charleroi qui est donc tenue au courant des tenants et aboutissants de ce salon."

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK