Le salaire minimum au cœur des préoccupations : peut-on le relever à 14€/heure ?

C’est une revendication qui est sur la table depuis un certain temps, du côté syndical notamment. La FGTB le réclame depuis quelques années : relever le salaire minimum à 14€, afin de permettre à un ménage de vivre dignement et faire face aux dépenses courantes.

Selon une étude réalisée par la FGTB Liège-Huy-Waremme, le salaire minimum en Belgique représente à peine plus de 1500 euros bruts par mois, soit moins de 10 euros de l’heure, loin des 14 euros espérés.

Encore beaucoup de professions sous la barre des 14 euros de l’heure

En Belgique, les salaires minimums ne sont pas déterminés par la loi. Ils sont habituellement fixés par des conventions collectives de travail (CCT) conclues au sein des commissions paritaires (CP). Les conventions collectives de travail contiennent des dispositions qui déterminent les bases générales pour le calcul des rémunérations. Chaque secteur d’activité a ses barèmes, fixés en fonction de l’ancienneté, des compétences et des tâches prévues.

Si la convention collective de travail d’un secteur prévoit un salaire minimum, le contrat de travail ne peut imposer de salaire inférieur, mais, par contre, il peut accorder un salaire supérieur. Un certain nombre de commissions paritaires ou de secteurs ont d’ailleurs conclu des accords supplémentaires qui prévoient des salaires plus élevés que le salaire minimum. Les différents barèmes sont consultables sur le site du SPF Emploi.

Pour un ouvrier, le salaire de base, pour un travailleur âgé de 18 ans, sans aucune année d’ancienneté, sera de 9,9812 euros/heure. Au bout de trois ans, le même ouvrier, à qualification égale, touchera 10,4921 euros/heure

Les exemples de métiers où les barèmes sont, au moins en début de carrière, inférieurs à 14 euros/heure sont nombreux. C’est particulièrement le cas chez les ouvriers. Dans l’industrie chimique, un travailleur commencera sa carrière à 12,398 euros de l’heure. Dans une usine de conserves de légumes, il débutera à 12,41 euros/heure.

Un ouvrier en boucherie-charcuterie n’est pas mieux loti. En fonction de l’âge, après quatre ans d’ancienneté, le barème est de 12,64 euros/heure. A expérience égale, un ouvrier en boucherie devra attendre 12 ans d’ancienneté pour franchir la barre des 14 euros de l’heure (14,69€).

Dans les entreprises de garage, le salaire est fonction du diplôme. Un A1 touchera, en début de carrière 13,11 euros/heure.

Les salariés des attractions touristiques atteignent 14 euros de l’heure après 7 ans d’ancienneté. Et dans le secteur des titres-services, le premier échelon salarial est à 11,5402 euros par heure.

Autant d’exemples qui montrent qu’en Belgique, il n’est pas rare de gagner moins de 1500 euros brut par mois.

L’an dernier, une proposition de loi prioritaire de députés PS visant à relever le salaire minimum à 14 euros de l’heure (soit 2300 euros par mois) figurait à l’ordre du jour de la Commission des Affaires sociales de la Chambre. Une proposition refusée en bloc par les organisations patronales, FEB, Unizo, Boerenbond et UCM pour qui cela représente une hausse de 40% par rapport aux salaires minimums actuels. Selon ces organismes, cette proposition est inacceptable et économiquement destructrice.

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK