Le roi Philippe : "La Belgique joue un rôle crucial dans la lutte contre la pandémie de coronavirus"

C’est dans une atmosphère inédite (à distance, sans public) que le roi Philippe et le Premier ministre Alexander De Croo ont présenté leurs vœux et prononcé leur discours aux "Autorités du Pays". Une cérémonie "digitale" depuis la salle du Trône du Palais royal.

Tout de suite, le Roi s’est montré positif : "Des interlocuteurs étrangers me remercient et me félicitent pour le rôle crucial que la Belgique joue dans la lutte contre la pandémie du coronavirus. C’est avec fierté que je vous relaie ces félicitations et remerciements, qui s’adressent à l’ensemble des autorités et du pays. […] Ceci n’est pas le fruit du hasard, mais le résultat d’une vision et d’une stratégie à long terme. C’est aussi le résultat de la coopération remarquable entre autorités et universités, entre le secteur public et l’industrie. Nous pouvons en être fiers. C’est aussi une grande responsabilité. Le monde entier nous regarde et compte sur nous."

Partant de la réussite du monde médical, le Souverain en appelle à s’en inspirer pour "réussir sur d’autres fronts", avec une pensée pour la jeunesse : "Je pense en premier lieu aux énormes défis socio-économiques pour notre pays et qui ont été exacerbés par la pandémie. Si nous parvenons à bien les gérer, ils peuvent créer de nouvelles opportunités. Ces nouvelles opportunités sont nécessaires de toute urgence, pour nous tous, mais en particulier pour nos jeunes qui aspirent à des perspectives d’avenir."

Valoriser

Un meilleur enseignement, une stimulation de l’esprit d’entreprise, un soutien public pour le climat, la mobilité, la sécurité énergétique : tout cela doit contribuer à "construire le succès de la Belgique de demain". Et pour ce faire, le Roi voit un élément indispensable : "Nous avons besoin de valoriser tout le potentiel des habitants de notre pays et les talents de chacun. Ceci requiert d’impliquer davantage les seniors dans nos projets et de faire appel à leurs expériences. Ceci requiert aussi une réelle égalité des chances, notamment sur le marché de l’emploi où trop souvent encore sévit la discrimination. L’Etat a le devoir d’assurer la sécurité juridique pour tous, en fixant le cadre normatif et en veillant à son application, dans le respect mutuel de ce qui nous différencie."

2021, de grands changements

Brexit, Covid, Joe Biden, pour le roi Philippe, 2021 "nous réserve aussi de grands changements et évolutions au niveau international […] 2021 sera également une année importante de réflexion et d’échanges internationaux au sujet du changement climatique et du déclin de la biodiversité. Sur notre planète, tout se tient dans un équilibre précaire et fragile. Des efforts collectifs et soutenus dans une stratégie à long terme peuvent renverser la vapeur. Les succès obtenus dans la lutte contre la pandémie actuelle prouvent que nous en sommes capables. Je suis convaincu que dans ce domaine également, notre pays apportera une contribution importante, dans le cadre d’un effort commun au niveau européen."

Pour Philippe, il faut transformer ces défis "en opportunités. C’est ainsi que nous réussirons à maintenir la confiance de nos concitoyens en leurs institutions que vous représentez – confiance qui constitue le fondement de notre société démocratique" conclut le Roi des Belges.

Alexander De Croo : "Ne pas relâcher l'effort dans la dernière ligne droite"

Comme il est de coutume, c'est le Premier ministre qui ouvre le bal des discours. Dans son adresse aux "Autorités du Pays", Alexander De Croo souligne à quel point l'année 2020 a été difficile, "une année, où trop de fois, nous aurons dû dire au revoir. Où l’incertitude s’est emparée de nos vies. Une année de difficultés et d’adversité." Après un début 2021 qui sera encore très compliqué, le Premier veut voit la lumière au bout du tunnel : "Des semaines et des mois difficiles nous attendent encore, mais nous ne pouvons pas relâcher les efforts alors que nous entrons dans la dernière ligne droite. L’année écoulée nous a aussi appris que nous étions un pays résilient, capable de tenir contre vents et marées, et prêt à déplacer des montagnes. C’est cette force et cette résilience qui doivent nous guider dans les années à venir. Je tiens donc aujourd’hui à regarder droit devant avec vous."

Alexander De Croo promet un soutien continu aux familles et aux entreprises, "dès que l'heure de la réouverture aura sonné". Un Premier ministre qui en appelle aux partenaires sociaux, et leur "capacité à parvenir à des accords productifs." Plus généralement, Alexander De Croo constate que "les divisions affaiblissent" : "En ce moment précisément, nous avons besoin de partenaires sociaux qui saisiront ce moment décisif, pour poser les fondements d'une économie renouvelée, où personne n’est laissé de côté." Dans le contexte d'une négociation interprofessionnelle grippée, chacun appréciera...

Bon anniversaire à la voiture

Le Premier veut se projeter dans l'avenir, vers une société et une économie "plus durables et plus numérique. Car c'est là que réside la prospérité du futur. Dans de nouveaux secteurs en plein essor et dans les secteurs anciens qui osent se réinventer." Comme la ... voiture ! "La voiture, par exemple, fête son 135e anniversaire cette année. Mais le secteur automobile n’a pas pris une ride. Au contraire, il est au premier plan d'une révolution de la durabilité et d’une révolution numérique." Le Premier ministre belge le plus geek de l'histoire évoque également l'intelligence artificielle, les batteries, l'hydrogène. "Avec son économie ouverte et sa solide base industrielle, notre pays doit donner forme à ces révolutions".

Unir nos forces

Le Premier ministre n'oublie pas ses collègues des communautés et régions qui ont permis de boucler le plan d'investissement et de relace belge : "Grâce à une bonne coopération, nous disposerons bientôt d'un plan de relance belge solide." Alexander De Croo salue le personnel des soins de santé et promet la mise en œuvre d'un accord qui prévoit une hausse salariale de plus d'un milliard. 

En conclusion, le Premier ministre ne souhaite rien d'autre qu'unir nos forces : "Ce n'est pas un hasard si la Belgique et l'Europe sont aujourd'hui le berceau des premiers vaccins. Ce n'est pas un hasard si un couple turco-allemand est à l'origine de l’une des plus importantes percées médico-scientifiques de ces dernières décennies. C'est précisément en unissant nos forces, en embrassant la diversité que nous serons les plus forts dans le monde complexe d'aujourd'hui. Les meilleures idées naissent de l’union des cerveaux. Les meilleures équipes sont les équipes diversifiées, composées de personnes ayant des points de vue et des parcours différents, qui se mettent au défi et se complètent mutuellement. Il n'en va pas autrement pour notre pays. Si nous rassemblons la richesse des expériences et des idées de tous ceux qui le composent, jeunes et vieux, femmes et hommes, quelle que soit leur origine ou leur histoire,si chacun apporte le meilleur de lui-même, nous serons plus forts. Et capables de tout affronter."

 

Les discours du Premier ministre et du roi Philippe en vidéo

Journal télévisé 13H

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK