Le résistant belge, Paul Brusson, Citoyen européen de l'année 2012

Le résistant belge, Paul Brusson, Citoyen européen 2012
Le résistant belge, Paul Brusson, Citoyen européen 2012 - © JULIEN WARNAND (archives belga)

Le Belge Paul Brusson, grand résistant et rescapé des camps de concentration décédé le 27 octobre 2011 à l'âge de 90 ans, a été désigné "Citoyen européen de l'année 2012" à titre posthume, indique lundi la commune de Herstal dans un communiqué.

Le "Prix du Citoyen européen", décerné par le Parlement européen, vise à mettre à l'honneur des personnes ou organisations qui témoignent d'un engagement remarquable pour une meilleure compréhension, une intégration plus étroite entre peuples européens et entre Etats membres ou qui organisent des activités mettant en avant les valeurs de solidarité et de tolérance.

Paul Brusson a toujours été un homme engagé, rappelle Frédéric Daerden, à l'origine de l'initiative en tant que parlementaire européen. "C'est à 21 ans, en 1942, qu'il est arrêté par la Gestapo pour faits de résistance avant d'être déporté au camp de concentration de Mauthausen, où il survivra 26 mois. Après sa carrière à la police, il n'aura de cesse d'oeuvrer pour la mémoire et la transmission de l'horreur du régime totalitaire. Reconnu unanimement comme un homme de paix et de dialogue, il va, sans relâche, sensibiliser la jeunesse à la citoyenneté et travailler au devoir de Mémoire."

La médaille sera officiellement décernée, en présence de sa famille, lors d'une cérémonie qui se déroulera en septembre. Les 7 et 8 novembre prochains, l'ensemble des lauréats (37 pour toute l'Europe) seront invités à un événement commun au Parlement européen, à Bruxelles.

Deux autres Belges ont accédé au titre de Citoyen européen 2012: l'organisation Europa Feestenas, qui rassemble à Geel des personnes issues de 12 pays de l'Union pour des échanges culturels, ainsi que Sophie Rosseels, qui a initié une recherche sur les "Age Friendly Cities".

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK