Le recours en Cassation de l'imam radical de Dison rejeté par le Conseil d'Etat

L'imam de Dison.
L'imam de Dison. - © RTBF

Ce 27 mars, le Conseil d'Etat a décidé de rejeter dans un arrêt le recours en Cassation introduit par l'imam de Dison (Province de Liège), El Alami Amaouch (ou Shayh Alami) et son avocat Maître Julien Hardy. C'est ce qu'a appris la RTBF. L'imam contestait un arrêt du Conseil du Contentieux des Etrangers. Cet organe n'avait pas pris en considération le recours de l'imam contre la décision de l'expulser de Belgique.

Pour le Conseil d'Etat, "même en l'absence de condamnation pénale, l’imam pouvait faire l’objet d’une expulsion en raison de son comportement dangereux". L'imam, de nationalité marocaine et hollandaise mais résidant en Belgique, avait fait l'objet d'une procédure d'expulsion en juillet 2015 après avoir tenu des discours appelant à la haine et à la violence. Comme le rappelle le Conseil d'Etat, la décision était motivée "par le fait qu’en tant qu’extrémiste musulman, compte tenu des pensée salafistes et de l'idéologie radicale qu’il propage et vu le "djihad de la plume et de la parole" qu’il développe auprès de jeunes musulmans, ses comportement et attitude mettent en danger l’État de droit et ses valeurs, telles l’égalité, le vivre ensemble et la liberté de penser, et, par conséquent, la sûreté de l’État et la sécurité nationale".

Dernier recours épuisé?

Conséquence de cet arrêt du Conseil d'Etat pour l'imam de Dison? Celui-ci a épuisé tous les recours possibles en Belgique contre son expulsion. Contacté par la RTBF, son avocat Maître Hardy nous dit analyser l'arrêt avant de le commenter.

Aux dernières nouvelles, l'imam de Dison résiderait aux Pays-Bas. 

Le dossier de l'expulsion de l'imam de Dison a connu plusieurs rebondissementsnotamment suite au bras de fer médiatique avec le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA). 

Son fils avait également été pris dans une polémique. Dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, celui-ci en appelait à s'en prendre aux Chrétiens

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK