Le PTB récolte 100.000 signatures en faveur d'une pension minimale de 1500 euros

Le PTB récolte 100.000 signatures en faveur d'une pension minimale de 1.500 euros
Le PTB récolte 100.000 signatures en faveur d'une pension minimale de 1.500 euros - © Tous droits réservés

Au pied de la tour des pensions, à un jet de pierre de la gare du Midi, le PTB avait lancé sa campagne en septembre dernier. Objectif : récolter au moins 25.000 signatures pour forcer le parlement fédéral à débattre d’une loi d’initiative citoyenne augmentant le montant minimum net des pensions. Quatre mois plus tard, mission accomplie : ce matin, le parti d’extrême-gauche a déposé à la Chambre une pétition forte de 100.000 signatures pour réclamer l’instauration d’une pension minimum à 1500 euros par mois.

Le PTB inaugure

Avec cette pétition sur la pension minimale, le PTB utilise pour la première fois dans notre pays ce nouveau mécanisme d’initiative et de participation citoyenne, adopté en mai dernier par la Chambre. Le principe ? Ce mécanisme permet à des citoyens de déposer à la Chambre un texte qui a récolté au moins 25.000 signatures de citoyens issus des trois Régions (14.500 domiciliés en Flandre, 8000 en Wallonie et 2500 à Bruxelles) d’en débattre en commission avec les députés, avant un éventuel parcours parlementaire pour leur proposition. On est donc encore loin du compte.

Promesse de campagne

Le PTB espère en tout cas disposer du soutien des autres partis qui, dans leur programme, lors de la dernière campagne électorale, ont mis en avant l’idée d’une pension minimum. Actuellement, le montant moyen des pensions pour un homme est de 1240 euros et de 989 euros pour une femme. La mesure coûterait 2,8 milliards d’euros. Le parti communiste la juge tout à fait finançable. Il avance quatre pistes : une taxe des millionnaires, une meilleure lutte contre la fraude et l’évasion fiscales, le soutien à la création d’emplois qui donnent lieu au paiement de cotisations sociales et la lutte contre les remises systématiques de cotisations sociales accordées aux entreprises.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK