Le PTB/PVDA organise une marche contre la scission de la Belgique le 1er mars

Le PTB/PVDA organise une marche contre la scission de la Belgique le 1er mars
Le PTB/PVDA organise une marche contre la scission de la Belgique le 1er mars - © KURT DESPLENTER - BELGA

Le PTB/PVDA lance vendredi à l’occasion de sa réception de Nouvel An organisée à Anvers une campagne qui doit se conclure le 1er mars en une "Grosse Colère, une marche pour une autre politique". Le parti d’extrême-gauche veut par le biais d’une manifestation à Bruxelles faire savoir qu’il "s’oppose à la scission du pays" et exprimer son mécontentement à propos des négociations interminables en cours pour former un nouveau gouvernement fédéral.

Le président du parti, Peter Mertens, s’est exprimé sur Radio 1 (VRT) : "Nous remarquons que le mécontentement est présent auprès d’une bonne partie de la population. Ils déplorent que les politiques préfèrent penser à eux-mêmes plutôt qu’aux besoins de la population."

Il estime aussi que le mécontentement des Belges envers les politiciens après neuf mois de négociations infructueuses est grand. "La solution est d’enfin prendre au sérieux le signal social de ces élections", affirme-t-il. Il se réjouit aussi de voir que Bart De Wever (N-VA) a aussi proposé d’augmenter les pensions les plus faibles lors des vœux de la nouvelle année : "C’est fantastique, nous sommes le moteur d’un changement social. Il y a deux ans, nous avons mené campagne pour une pension minimum de 1500 euros/mois. Maintenant, presque tous les partis en parlent."

Selon Peter Mertens, les partis traditionnels ont mis sur pied un "fédéralisme de combat inutile", coûteux, inefficace et antisocial. "Nous avons quatre ministres du climat qui se disputent et quatre ministres de la mobilité qui se chamaillent" dit-il. "Arrêtez ça. La solution n’est pas de diviser le pays, mais de travailler davantage ensemble."

Le PTB veut faire passer ce message avec la "Grosse Colère", une manifestation qui débutera le dimanche 1er mars à 13h30 à la Gare Centrale de Bruxelles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK