Le PS se joint aux excuses d'Eric Massin dont il juge l'expression "intolérable"

Le bourgmestre de Charleroi, Paul Magnette, et celui de Mons, Elio Di Rupo ont jugé "intolérable" mercredi l'expression formulée par le président de la fédération PS de Charleroi Eric Massin à l'égard de la bourgmestre de Courcelles Caroline Taquin (MR).

Paul Magnette a joint ses excuses à celles formulées mardi soir par l'auteur des propos. Lors de son discours prononcé à l'occasion du 1er mai, le mandataire socialiste avait en effet tenu des propos insultants vis-à-vis de Caroline Taquin, traitant celle-ci de "salope". Eric Massin a déclaré qu'elle "n'aura pas la tâche facile face à la plus rosse, là je suis trop gentil... La plus salope".

"L'expression d'Eric Massin est intolérable et inexcusable. Je n'essaierai pas de l'expliquer par les circonstances", a commenté Paul Magnette, interrogé mercredi par l'agence Belga. Le bourgmestre de Charleroi a ajouté qu'il joignait ses propres excuses à celles formulées par Eric Massin mardi soir, "à l'égard de Caroline Taquin, et de toutes les personnes qui se sont senties blessées par de tels propos".

Eric Massin doit "faire un pas de côté"

Toujours selon Paul Magnette, Eric Massin a tenté d'entrer en contact à plusieurs reprises depuis mardi avec la bourgmestre de Courcelles pour lui formuler des excuses directes. Plus largement, le bourgmestre de Charleroi a dit espérer que cet épisode pourra servir d'avertissement à l'égard de tout risque de dérapage futur durant la campagne.

Le président de la fédération MR du Hainaut, Denis Ducarme, a interpellé mercredi le président du PS, Elio Di Rupo. Selon lui, Eric Massin doit faire "un pas de côté" de ses fonctions au sein du Parti socialiste.

 

Le MR demande un pas de côté d'Eric Massin:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK