Le PS refuse de rencontrer la N-VA

Le PS refuse de rencontrer la NVA
Le PS refuse de rencontrer la NVA - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Jusqu’ici, les discussions fédérales ont avancé dans la discrétion la plus totale. Mais deux messages de Theo Francken postés ce mardi 25 juin sur Twitter révèlent que les informateurs, Didier Reynders et Johan Vande Lanotte, tentent d’organiser une rencontre entre les deux poids lourds politiques du pays : le PS et la N-VA. Une rencontre impossible à en croire l’ex-secrétaire d'Etat à l’Asile et la Migration.

D’après Theo Francken, "le PS refuse toute discussion avec nous", tandis que la N-VA souhaiterait rencontrer les socialistes francophones. Le député nationaliste estime sur le réseau social que cette attitude révèle un manque de sens de l’Etat de la part du PS. "Comment voulez-vous trouver des solutions structurelles, quand vous ne souhaitez même pas aborder la discussion", se demande Theo Francken dans un deuxième Tweet.

Contacté par la rédaction, Theo Francken n’a pas souhaité faire de commentaires supplémentaires sur la position du PS.

Ce refus du PS d’entrer en contact avec la N-VA nous a été confirmé par une source proche de la formation fédérale. Par ailleurs, une source socialiste n’en fait pas mystère. "Il n’y a rien de nouveau là-dedans. Nous avons toujours dit que nous ne négocierions pas avec la N-VA."

A plusieurs reprises, pendant la campagne électorale, le PS a effectivement martelé qu’il ne gouvernerait pas avec la N-VA. La N-VA se montre quant à elle ouverte à une discussion avec les socialistes, dans la perspective du "confédéralisme".

L’impossibilité d’amener PS et N-VA à se rencontrer montre également les difficultés et les limites de la mission d’information de Didier Reynders et Johan Vande Lanotte.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK