Le PS propose un contrat de travail d'un an pour tous les jeunes

"Pour la première fois, un jeune qui sort de l'école aura la certitude, à l'horizon de 18 mois, d'avoir un contrat d'emploi à part entière, d'un an", détaille Paul Magnette. "Un contrat qui, on l'espère, le fera entrer dans la vie professionnelle mais qui, le cas échéant, si cette année de travail devait ne pas porter tous ses fruits, lui ouvrirait le droit au chômage, ainsi que tous les droits liés à nos régimes sociaux."

La mesure pourrait toucher, chaque année, 4000 jeunes du côté wallon et un millier à Bruxelles.

Le jeune pourra être embauché soit dans le public, soit dans le privé, sur la base d'une ventilation 50%/50% d'engagements dans le secteur privé et le domaine public. Le jeune travailleur serait rémunéré au salaire minimum (environ 1440 euros brut par mois).

Paul Magnette estime à "environ 60 millions d'euros annuels" le coût net pour les pouvoirs publics de cette proposition.

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK