Le projet de budget flamand pour 2017 "en déficit de 72 millions d'euros" selon l'opposition

Le budget flamand n'est pas du tout à l'équilibre", a affirmé le chef de groupe du sp.a au parlement flamand, Joris Vandenbroucke.
2 images
Le budget flamand n'est pas du tout à l'équilibre", a affirmé le chef de groupe du sp.a au parlement flamand, Joris Vandenbroucke. - © DIRK WAEM - BELGA

Le projet de budget 2017 du gouvernement flamand, présenté comme étant à l'équilibre par le ministre-président Geert Bourgeois, ne l'est donc finalement pas, ont affirmé jeudi les trois partis d'opposition en Flandre, sp.a, Groen et le Vlaams Belang, après les déclarations de la commissaire européenne en charge d'Eurostat, Marianne Thyssen.

"Cela signifie que le budget flamand n'est pas du tout à l'équilibre comme le gouvernement le prétend", a affirmé le chef de groupe du sp.a au parlement flamand, Joris Vandenbroucke, à l'agence Belga. Son homologue écologiste, Björn Rzoska, a pour sa part souligné que le budget flamand serait en réalité en déficit de 72 millions d'euros au lieu d'enregistrer un boni de huit millions, comme l'a affirmé M. Bourgeois.

"Le soi-disant équilibre est une fable"

"La commissaire européenne (Marianne) Thyssen a confirmé aujourd'hui que le soi-disant équilibre est une fable", a ajouté le chef de groupe de Groen, affirmant que le projet de budget était donc "à refaire".

L'équipe de M. Bourgeois (N-VA) a présenté lundi un projet de budget pour 2017 qui n'intègre pas certaines dépenses, telles que celles relatives aux frais de construction du projet de contournement d'Anvers (la liaison Oosterweel) et une partie de celles sur le financement des hôpitaux.

Marianne Thyssen a rappelé jeudi que si le gouvernement flamand décide de financer intégralement certains projets, leur coût doit être comptabilisé dans le budget, selon les règles existantes au sein de l'Union européenne.

Une gigantesque bombe (placée) sous le budget flamand pour les prochaines années

Joris Vandenbroucke a également souligné que la Cour des Comptes insistait elle aussi pour l'inclusion des coûts de la liaison Oosterweel dans le budget flamand.

Le chef de groupe du Vlaams Belang, Chris Janssens, a lui aussi qualifié de "fable" le soi-disant équilibre budgétaire annoncé par le ministre-président flamand et son ministre des Finances, Bart Tommelein (Open Vld).

Le refus de la Commission européenne d'accepter de comptabiliser les investissements de la liaison Oosterweel dans le budget représente "une gigantesque bombe (placée) sous le budget flamand pour les prochaines années", a ajouté M. Janssens en s'interrogeant sur l'attitude qu'adoptera l'équipe Bourgeois.

"Le projet Oosterweel n'est pas en dehors du budget" rétorquent Bourgeois et Tommelein

Les investissements dans le projet de contournement d'Anvers (la liaison Oosterweel) ne sont pas tenus hors du budget, ont indiqué jeudi le ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA) et le ministre des Finances Bart Tommelein (Open Vld) dans une réaction commune à la suite de déclarations de la commissaire européenne Marianne Thyssen. La liaison Oosterweel sera cependant bien hors des objectifs budgétaires. "La seule chose que nous disons continuellement depuis deux ans, c'est que nous n'allons pas économiser 3,5 milliards d'euros pour réaliser cette liaison", ont souligné MM. Bourgeois et Tommelein, tout en précisant qu'ils étaient "constamment en contact avec la Commission européenne".

Mme Thyssen a indiqué plus tôt que si le gouvernement flamand comptait financer intégralement certains projets et ne pas recourir à des partenariats public-privé (PPP), il devrait comptabiliser ceux-ci selon les règles existantes. "Autrement dit, ils doivent être repris dans le budget et pris en compte pour l'évaluation de la situation budgétaire et de la dette", avait-elle commenté.

"Ce que Mme Thyssen dit, c'est précisément ce que le gouvernement flamand a décidé de faire en 2015, lorsque nous avons choisi de ne pas financer la liaison Oosterweel via un ou plusieurs partenariats, mais d'une manière classique et donc complètement reprise dans le budget", ont affirmé MM. Bourgeois et Tommelein. Il n'y a donc rien qui n'est pas pris en compte, mais le coût du projet Oosterweel est uniquement, vu l'importance de l'investissement, exclu de l'objectif budgétaire, précisent-ils.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK