Le président du CD&V plaide pour une commission d'enquête parlementaire sur la crise du coronavirus

Le président du CD&V, Joachim Coens, reconnaît qu’il est nécessaire d’enquêter sur ce qui a mal tourné. Il explique sur le plateau de Afspraak Op vrijdag (VRT) que cela peut se faire par une commission d’enquête parlementaire.

"Dans tous les cas, je pense que la crise est d’une telle ampleur et d’une telle gravité dans divers domaines que nous devrons examiner – rétrospectivement – ce qui a mal tourné. Avec une commission d’enquête, autant au niveau flamand que fédéral", annonce le président du CD&V.

C’est assez surprenant que Joachim Coens soutienne aussi l’idée d’une commission d’enquête parlementaire au niveau flamand : le ministre flamand du bien-être, Wouter Beke, qui fait l’objet de fortes critiques au vu du nombre élevé de décès dans les centres de soins résidentiels est aussi membre de son parti, le CD&V.

Le président des chrétiens-démocrates flamands pense néanmoins qu’il ne faudra pas se limiter à pointer du doigt les responsables, mais aussi reconsidérer les structures : "Ce n’est pas tellement une question de personnes pour le moment, bien qu’il soit possible que des conclusions doivent être tirées sur ce point. Mais la crise est d’une telle nature que cette question doit également être posée. Nos structures sont-elles adaptées ou non ? Comment sont nos niveaux de décision en cas de crise. Que s’est-il passé ? Je pense qu’une commission arrivera quoiqu’il arrive."


►►► À lire aussi : Pourquoi il y aura bien une commission d’enquête parlementaire sur la crise du coronavirus


Le drame du Heysel, le génocide au Rwanda, la faillite de Sabena… Le Parlement fédéral a déjà mis en place de nombreuses par commissions d’enquête par le passé. Une commission d’enquête parlementaire n’est d’ailleurs pas là pour juger ou sanctionner, même si, elle a a priori les mêmes pouvoirs qu’un juge d’instruction. Une commission d’enquête parlementaire tire des leçons et établit des recommandations.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK