Nucléaire: le président Bracke exige la transparence de la ministre Marghem

Le président de la Chambre enjoint M-Ch. Marghem à la transparence
Le président de la Chambre enjoint M-Ch. Marghem à la transparence - © Tous droits réservés

On se souvient, jeudi dernier, d'un début de séance plénière houleux à la Chambre. L'opposition demandait une réunion en urgence de la Commission de l'Economie, en raison, selon plusieurs députés, de dissonances entre les propos de la ministre le mardi 20 septembre, et le rapport de la CREG, transmis jeudi dernier aux députés. Le noeud du problème, c'est la redevance que doivent payer les propriétaires de Tihange 1, Electrabel et EDF. Les deux électriciens ont payé 7,2 millions, la CREG estime que la redevance doit être plus élevée. 

Sigfried Bracke dans la roue de l'opposition

Gros pataquès de l'opposition, donc, jeudi dernier. La demande de réunion urgente n'est pas retenue, mais dès demain, mardi 27 septembre, les députés membres de la Commission Economie entendront la ministre de l'Energie. Avant cette réunion, l'opposition écologiste, du nord et du sud, a réclamé un certain nombre de documents au cabinet Marghem. Ce lundi, on apprend que le président de la Chambre fait les mêmes demandes. Dans un courrier transmis à la ministre Marghem, Sigfried Bracke (N-VA) demande une série de 15 documents et "toute pièce intervenant de façon quelconque dans ce dossier". Certains sont attendus, comme le rapport "complet" (non-censuré d'informations jugées confidentielles) de la CREG, des courriels, "les termes de l'accord avec Electrabel et EDF", des compte-rends de réunion, les détails de la désignation d'un expert, etc. Plus cocasse/embêtant : "une explication écrite sur votre changement de ligne d'explication entre la version du 16 et la version du 17 septembre." Le 16 septembre, la ministre indiquait qu'aucun expert n'était désigné. Le lendemain, finalement, un expert était désigné.

Voici le courrier en question:

Sauf que ce matin, la ministre confirmait au micro de La Première qu'un expert n'avait toujours pas été désigné, que le gouvernement devait encore décidé.

Bref, il est temps d'y voir un peu plus clair. Rendez-vous demain, à 14h15, en Commission de la Chambre.

"Spontanément"

La ministre Marghem a fait savoir dans un communiqué qu'elle transmettrait les documents demandés "dans les règles de confidentialité qui s'imposent".

Mme Marghem tient par ailleurs à démentir l'affirmation selon laquelle elle est invitée par le président de la Chambre à rendre des comptes. La demande de réunion de la Commission de l'Economie a été formulée jeudi passé en séance plénière, accompagnée d'une demande de transmission de documents. C'est donc selon la procédure normale que le président transmet cette demande à la ministre.

Mme Marghem souligne par ailleurs qu'elle a "accepté spontanément de se mettre à la disposition de la Commission pour répondre aux questions des parlementaires".

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK