Le PP de Modrikamen frise l'extrême droite, selon Richard Miller

L'auteur de la refondation du Mouvement réformateur (MR), le député wallon et de la Communauté Richard Miller, est d'avis que le parti populaire (PP) de Mischaël Modrikamen "a les deux pieds sur la ligne qui sépare les partis démocratiques de l'extrême droite".

Richard Miller indique dans un entretien à La Libre avoir lu les réactions des différentes formations politiques à l'Appel réformateur qu'il a rédigé. Selon lui, il est faux de penser qu'un recentrage du MR puisse laisser un boulevard au parti populaire car le parti de Modrikamen s'est mis à "la droite extrême", celle qui, comme le FN avant, séduisait de 2 à 4% d'électeurs mécontents. Mischaël Modrikamen affirme qu'un sondage interne du MR crédite sa formation de 9%. "Aucun sondage de ce type n'existe", assure Richard Miller. "On connaît la technique: mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose", précise le député-échevin de Mons.

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK