Le Gouvernement wallon présente son plan anti-pauvreté

Willy Borsus table notamment sur la remise à l'emploi pour lutter contre une précarité qui menace un ménage wallon sur quatre
Willy Borsus table notamment sur la remise à l'emploi pour lutter contre une précarité qui menace un ménage wallon sur quatre - © BRUNO FAHY - BELGA

Le Gouvernement wallon lance son nouveau plan de lutte contre la pauvreté. Pour l’essentiel, il retient les initiatives précédentes mais avec quelques aménagements.

Automatique

Parmi les mesures adoptées par la nouvelle coalition, on retient l’idée d’automatiser toutes les aides dédiées aux personnes en précarité. Souvent, elles ont des droits qu’elles n’activent pas par simple ignorance de la loi. On songe notamment à des suppléments liés aux allocations familiales ou à différentes aides ponctuelles. La mesure ne sera pas simple à mettre en œuvre. Un défi, dit le Ministre-Président Willy Borsus qui, toutefois, s’y engage.

Déprivations

Deuxième axe: agir au quotidien contre les problèmes liés au logement, à l’alimentation, la santé, l’énergie, la mobilité… en accordant une attention qui va au-delà de la seule approche économique. Le Gouvernement évoque des mesures qui tiennent compte de l’indice de "déprivation matérielle".

Emploi

Le troisième champ d’intervention porte davantage la patte de cette coalition: lutter contre la pauvreté en activant la remise à l’emploi. On songe notamment au système Article 60 ou 61 articulé pour les personnes bénéficiant de l’aide sociale. Elles sont souvent remises au travail par les pouvoirs locaux mais temporairement, juste le temps de reconstituer un droit aux allocations de chômage.

C’est un vrai défi de pérenniser ces emplois, analyse le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté. Il faut nécessairement des budgets supplémentaires pour les bétonner.

Le ministre Borsus a entrouvert la porte. Il évoque quelques millions disponibles auxquels il faudra encore donner corps. Après discussion avec les pouvoirs locaux, assure-t-il.
 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK