Le personnel de la prison de Hasselt a entamé une grève de 24 heures

Le personnel de la prison d'Hasselt a débuté jeudi soir une grève de 24 heures afin de protester contre la pénurie de travailleurs et travailleuses dans les services de sécurité et techniques, a indiqué vendredi l'administration pénitentiaire, confirmant une information de Het Belang van Limburg. La direction générale des établissements pénitentiaires reconnaît un sous-effectif chez les gardiens.

Le personnel de la prison a cessé le travail jeudi soir à 22h00 et ne le reprendra que vendredi soir à 22h00.

L'administration pénitentiaire reconnaît un problème de sous-effectif dans le personnel technique et de sécurité. "Nous faisons tout notre possible pour recruter des personnes tant contractuellement que statutairement, pour résorber le manque de personnel le plus vite possible", assure sa porte-parole, Kathleen Van De Vijver. "Mais nous faisons face aussi à une pénurie sur le marché du travail, ce qui fait que les postes ne sont pas pourvus suffisamment rapidement."

La police n'est pas présente à la prison de Hasselt, ce qui signifie qu'une occupation minimale du personnel est assurée.

La prison de Hasselt compte 551 détenus, dont 34 femmes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK