Le pèlerinage de l'Yser aura lieu le 11 novembre, dès 2013

Pèlerinage de l'Yser
Pèlerinage de l'Yser - © KURT DESPLENTER (archives belga)

Changement en vue pour le traditionnel pèlerinage de l'Yser, connu pour être un rassemblement nationaliste flamand: dès l'année prochaine, il aura lieu le 11 novembre, jour de la signature de l'Armistice de la Grande Guerre qui a vu beaucoup de sang couler sur le sol de Flandre.

Fini le pèlerinage au mois d'août. C'est un  changement pour un retour aux sources, mais aussi pour tenter de répondre à la désaffection du public.

L'histoire de ce pèlerinage commence en 1920. La première guerre mondiale est  à peine terminée. Plusieurs militants flamands veulent rendre hommage à l'un des leaders du front flamand, Joe English, dessinateur et soldat. Il avait illustré la vie des soldats flamands sur le front.

L'hommage se fera sur sa tombe. Le premier comité se bat et obtient une parcelle pour plusieurs tombes de soldats.

Puis, viendra la Tour de l'Yser, en fait une énorme croix de béton en forme de tour. Très vite, le pèlerinage a lieu en août, le dernier dimanche. Novembre est gris et pluvieux.

Et au fil du temps, les discours nationalistes fleurissent de plus en plus les tombes. Chaque année le discours dicte les revendications flamandes. Il y a eu notamment cette phrase en 1992 : "amis wallons, divorçons".

Mais ce fil s'est cassé. Son rôle a été repris par l'évolution de la structure politique de l'Etat. Il y a moins de monde au pèlerinage et le côté flamand le plus dur se retrouve pour la veillée de l'Yser.

Bref, le 11 novembre redevient la date du souvenir. Et cela à deux ans du centenaire de la grande guerre, une manière de montrer une autre présence de la Flandre.

Michel Lagase