Le Parti populaire veut être "l'oeil du citoyen" dans les intercommunales

Mischaël Modrikamen: le PP veut entrer dans les intercommunales
Mischaël Modrikamen: le PP veut entrer dans les intercommunales - © RTBF

Le Parti populaire (PP) devrait faire son entrée dans trente à trente-cinq intercommunales, dont Ores et Tecteo, a annoncé mardi matin son président Mischaël Modrikamen.

Cette entrée dans les intercommunales est rendue possible par le fait que le parti a à la fois un élu à la Région wallonne (André-Pierre Puget) et des élus communaux (à Frameries et à Verviers).

"Nous serons au cœur même du système particratique", s'est réjoui Mischaël Modrikamen. "Nous veillerons à ce que chaque euro public dépensé le soit de manière correcte. Nous serons l’œil des citoyens."

Par sa présence "au cœur du système", le parti ambitionne aussi de pousser les intercommunales à la rationalisation, voire à la fusion là où c'est possible et nécessaire.

Le président s'est également réjoui de la progression de son parti aux dernières élections, alors que le PP fêtera ses 5 ans en fin d'année. Mischaël Modrikamen table, d'ici aux prochaines élections, sur la présence du parti dans toutes les communes wallonnes, en y établissant des sections locales.

Le Parti populaire est un parti "de rupture" mais qui a "la volonté de prendre ses responsabilités", à l'image de la N-VA ou du Ukip (Parti indépendantiste britannique, eurosceptique), a souligné Mischaël Modrikamen.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK