Le parti populaire pourrait perdre son unique député

RTBF
RTBF - © RTBF

Le député Laurent Louis menace de claquer la porte du parti populaire (PP) à la suite de divergences de vue avec son président fondateur Mischaël Modrikamen. Dans une lettre de six pages adressée au Bureau politique du PP, qui se réunit lundi, Laurent Louis menace de créer son propre parti.

Au sein du PP, "une personne décide de tout", a indiqué dimanche Laurent Louis, joint par l'agence Belga. Il s'en explique dans une missive adressée aux instances du parti. "Si la présidence ne fait aucun effort et ne tente pas de se conformer aux exigences légitimes de ce courrier, je me verrai dans l'obligation de quitter le PP et de créer mon propre parti politique qui, lui, respectera ses militants et sera structuré de manière démocratique", écrit-il.

"Quand on voit ce que le PP fait de sa dotation..."

"Dans ce cas, le PP perdra sa dotation. Vous devez surtout savoir que ce n'est pas l'argent qui guide mes actes car si je devais quitter le PP, je ne bénéficierais plus non plus de la dotation. Cependant, quand on voit ce que le PP en fait actuellement, on se dit qu'il vaudrait mieux qu'il n'en bénéficie plus", poursuit-il dans ce courrier.

Largement médiatisés, des différends ont opposé récemment l'unique député du PP à Mischaël Modrikamen, concernant la peine de mort d'une part, et la participation à la manifestation demandant la sortie de l'impasse politique d'autre part. Le PP devient un "parti populiste" et "je ne m'y retrouve plus", a confié dimanche Laurent Louis.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK