Le Parti populaire, "immature et irresponsable" dit un ex-cadre

Crise: le Parti Populaire (PP) de Mischaël Modrikamen et Rudy Aernoudt veut présenter un maximum de listes à d'éventuelles élections législatives. Mais des dissensions internes apparaissent à Bruxelles.

Le Parti populaire présentera un maximum de listes aux probables prochaines élections législatives, a indiqué jeudi le co-président de ce parti Rudy Aernoudt, tentant de relativiser au passage une fronde qu'essayait de lancer jeudi l'ex-coordinateur bruxellois du parti.

"Si l'on peut présenter des listes partout, on le fera", a indiqué Rudy Aernoudt.

Il a qualifié de "fait divers" un appel lancé jeudi via communiqué par l'ex-coordinateur du PP à Bruxelles Aldo-Michel Mungo (exclu mercredi) à quitter ce qu'il a qualifié de parti "immature et irresponsable".

Aldo-Michel Mungo jugeait surréaliste l'appel de Rudy Aernoudt à voter soit pour Ecolo-Groen! soit pour le PP parce que ces deux partis seraient, selon Rudy Aernoudt, les seuls à soutenir l'idée d'une circonscription fédérale.

Aldo-Michel Mungo dénonce aussi des déclarations du co-président du PP Mischaël Modrikamen, dynamitant selon lui le "front uni des francophones sur le terrain communautaire", ainsi qu'une tentative de débauchage du bourgmestre MR de Crisnée, Philippe Goffin.

Pour Rudy Aernoudt, cette rébellion du coordinateur bruxellois du parti est anecdotique. "Nous n'avions rien promis à cette personne. Nous avions demandé qu'il se charge de Bruxelles, mais il n'était que l'un de nos 250 délégués", a-t-il dit.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK