Le Parti populaire dénonce la perte de sa dotation publique

Mischaël Modrikamen
Mischaël Modrikamen - © Belga

Avec le départ de Laurent Louis, le Parti Populaire a perdu son seul représentant au Parlement. La Commission de contrôle des dépenses électorales lui a donc retiré sa dotation publique.

Le Parti populaire a perdu sa dotation publique du fait qu'il n'est plus représenté au Parlement, a indiqué jeudi le président du PP Mischaël Modrikamen, au lendemain d'une décision de la Commission de contrôle des dépenses électorales et de la comptabilité des partis politiques à la Chambre.

"Notre parti n'a même pas pu être entendu alors que Laurent Louis (l'ex-député PP qui a depuis fondé son propre parti, ndlr) l'a été", déplore Mischaël Modrikamen. Il dénonce une décision "antidémocratique" puisque non contradictoire et sans possibilité de recours.

Le PP pouvait compter sur une dotation publique de 430 000 euros par an grâce à son siège à la Chambre. Pour M. Modrikamen, cette perte est toutefois
préférable au fait de garder dans ses rangs un député "incompétent et indigne". "La manière est particulièrement choquante, d'autant que le montant
de la dotation est calculé selon les voix obtenues et non le député
", fait-il observer.

Le PP doit désormais "se tourner vers le soutien de ses sympathisants".

Belga

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK