Le Parti Populaire approuve son programme pour mai 2014 et dit croître

Le Parti Populaire approuve son programme pour mai 2014 et dit croître
Le Parti Populaire approuve son programme pour mai 2014 et dit croître - © Tous droits réservés

Le Parti populaire (PP) de Mischaël Modrikamen a approuvé samedi soir lors de son congrès à Bruxelles son programme pour les élections générales du 25 mai prochain, annonçant son intention de présenter des "listes complètes" aux niveaux européen, fédéral et régional.

Ce programme contient une centaine de propositions - qui ont toutes été approuvées à une large majorité des quelque 170 participants - formulées autour de "grands axes" comme l'immigration, l'insécurité et les impôts.

D'emblée, le Parti Populaire, qui revendique "400 adhérents et 1300 sympathisants", selon Mischaël Modrikamen, se donne pour objectif de "redresser la Wallonie et Bruxelles, c'est-à-dire mener les indispensables réformes que les partis traditionnels n'ont pas le courage ou la lucidité de mettre en oeuvre".

Le PP critique ainsi avec sévérité "les politiques menées par les partis traditionnels, dressant un constat sans fard d'une situation catastrophique".

Il préconise dès lors de "diminuer les impôts sur les salaires en réduisant les dépenses publiques" en limitant le système d'imposition à trois tranches, de "rétablir la sécurité" et de "limiter l'immigration".

Il propose encore pêle-même de rendre obligatoires des prestations au profit de la société pour les chômeurs de longue durée et les bénéficiaires de revenus émanant des CPAS.

Interrogé dimanche par l'agence Belga, Mischaël Modrikamen a assuré que des nouveaux membres rejoignaient "chaque jour" son parti. Il a ainsi fait état du ralliement de l'ancien président du club de football de l'UR Namur Aldo Carcaci, un ancien responsable des Mutualités socialistes.

Et il a annoncé l'arrivée prochaine au PP d'un "ex-chef de cabinet d'un ministre cdH" qu'il n'a pas nommé.

Il a crédité son parti de quatre pour cent des intentions de vote.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK