Le parlement wallon veut renouveler la démocratie

Première réunion de la nouvelle commission sur le renouveau démocratique au parlement wallon
Première réunion de la nouvelle commission sur le renouveau démocratique au parlement wallon - © Rudy Hermans - RTBF

Les députés régionaux veulent combler le fossé qui s’est créé entre les citoyens et leurs institutions. Une nouvelle commission parlementaire est chargée de dépoussiérer certaines pratiques, sans tabou.

En Belgique, le parlement wallon est décidément l’assemblée la plus encline au débat introspectif. Après avoir adopté le principe du décumul des mandats, après avoir raboté les émoluments de son président, après avoir imposé de nouvelles règles aux pouvoirs locaux, bref après avoir fait de la gouvernance une des trames de la précédente législature, il se dote à présent d’une nouvelle chambre de réflexion baptisée "commission spéciale relative au renouveau démocratique".

Trois thématiques principales au menu des députés: la démocratie participative, le processus électoral et le statut de l’élu. La commission se penchera notamment sur l’instauration d’une consultation populaire et sur les autres formes de participation citoyenne, sur l’effet dévolutif de la case de tête, sur le maintien de candidats suppléants sur les listes électorales, sur l’extension du droit de vote aux plus jeunes, sur les conflits d’intérêts, sur la désignation des hauts fonctionnaires, sur le contrôle des élections… la liste est longue. Même le fameux "décret décumul", arraché dans la douleur par les Ecolos lorsqu'ils étaient dans la majorité, n'échappera à sa 1e évaluation. 

Les 6 partis représentés au parlement wallon sont invités à participer aux débats, présidés par… le président du Parlement wallon André Antoine (cdH), et auxquels assisteront parfois le ministre-président Paul Magnette (PS) et le ministre de pouvoirs locaux Paul Furlan (PS).

La commission pour le renouveau démocratique se réunira tous les 15 jours. Elle a entamé ses travaux ce 28 mai par le dossier de la future consultation populaire wallonne.

L'avenir dira si, en cas d'adoption de nouvelles règles, le parlement wallon restera encore seul sur son île (cfr le décumul des mandats) ou si cette fois il inspirera d'autres assemblées parlementaires du pays.

@RudyHermans

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK