Le Parlement wallon change de logo et de nom

André Antoine (cdH), président de l'assemblée wallonne, a présenté le nouveau logo.
André Antoine (cdH), président de l'assemblée wallonne, a présenté le nouveau logo. - © BRUNO FAHY - BELGA

Le parlement wallon, rebaptisé "Parlement de Wallonie" par une récente modification de son règlement, a été doté mercredi d'un nouveau logo symbolisant l'ouverture de ses travées parlementaires aux citoyens et au monde, a indiqué le Bureau de l'assemblée.

L'inscription "Parlement de Wallonie" y est encadrée de deux fois deux travées, symbolisant les rangs des députés et ministres wallons qui, dans la salle de séance plénière, se font face à l'instar du parlement britannique, une spécificité wallonne par rapport aux hémicycles d'autres assemblées du pays.

Ces travées se projettent vers celui qui les observe, "tels deux bras ouverts à la fois vers le citoyen, pour qui nous ouvrons entre autres une possibilité de pétition électronique, ainsi que vers les autres entités du pays et vers le monde", a commenté le président de l'assemblée, André Antoine (cdH).

Une somme "modérée"

En matière d'ouverture, le chef de groupe PS au parlement wallon, Christophe Collignon, rappelle le travail qui attend la commission spéciale pour le renouveau démocratique. La Wallonie entend devenir la première Région du pays à mettre en oeuvre une consultation populaire régionale.

Le marché de service du nouveau logo s'est élevé à 6087 euros, une somme "modérée" de l'avis des membres du Bureau. Il a été remporté par la société bruxelloise Shake, auteur du logo.

Le nouvel emblème arbore un dégradé des couleurs rouge et jaune du traditionnel Coq de Paulus, a souligné encore André Antoine.

Un rappel des couleurs de la coalition rouge-romaine (PS-cdH) au pouvoir? "Le contenu du travail parlementaire sera plus important que l'emballage, nous attendons les décrets pour travailler", commente sereinement Jean-Paul Wahl, membre MR du Bureau, qui a participé à l'approbation du logo à l'unanimité.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK