Le parlement wallon auditionne des citoyens

Christine Duchâteau, citoyenne entendue par les parlementaires wallons
Christine Duchâteau, citoyenne entendue par les parlementaires wallons - © Rudy Hermans - RTBF

C'est une nouveauté désormais inscrite dans le règlement de l'assemblée régionale: les députés ont l'obligation de prendre en compte les pétitions qui leur sont adressées. Ils peuvent aussi auditionner les signataires. Ce qu'ils ont fait pour la première fois ce 15 octobre.

La pétition en question concerne les effets sur le corps humain de certaines ondes, celles des GSM et des antennes relais par exemple. 14 000 signataires, dont des Wallons, et une porte-parole, flamande pour la petite histoire, Christine Duchâteau: "Il faut le souligner: c’est le 1e parlement qui nous invite. Ce genre de débat peut effectivement rapprocher le citoyen de la politique. Les élus ne peuvent pas tout savoir, donc il faut bien que les citoyens tirent la sonnette d’alarme quand ils estiment qu’il y a un problème dans la société. Et si les députés veulent bien nous écouter, ça peut ouvrir des portes".

La classe politique est souvent accusée d'être déconnectée de la vie réelle des citoyens. Ce nouveau point de règlement du parlement wallon, c'est une tentative de réponse à cette critique.

Même si bien sûr elles ne déboucheront pas nécessairement sur de nouveaux décrets, les pétitions seront désormais étudiées par le parlement wallon qui, un peu pompeusement, place cette démarche sous le signe du renouveau démocratique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK