Le Parlement germanophone valide les élections

La commission de vérification des pouvoirs propose un nouveau comptage des voix
La commission de vérification des pouvoirs propose un nouveau comptage des voix - © Belga

Les parlementaires germanophones, ont approuvé majorité contre opposition, les résultats du scrutin du 25 mai dernier. Par ailleurs, les quatre membres du nouveau gouvernement de la Communauté germanophone ont prêté serment ce jeudi soir. Oliver Paasch, est le nouveau ministre-président germanophone.

Les représentants des groupes politique SP, PFF et ProDG ont décidé de s'opposer à un nouveau comptage des voix, proposé par une partie de la commission de validation des pouvoirs, estimant qu'un nouveau comptage des voix ne permettrait pas d'obtenir d'autres résultats. "Les 20 cartes illisibles le seront toujours. De plus, ces cartes électroniques qui posaient des soucis représentent 0,043% des voix. 99,95% des voix ont été comptabilisées correctement", a explique Lydia Klinkenberg, du ProDG. "Par ailleurs, il y a une chance sur 48 milliards que le parti Vivant ait effectivement obtenu les voix nécessaires afin d'obtenir un siège supplémentaire", a-t-elle ajouté. Le CSP, Ecolo ainsi que Vivant se sont opposés à ces arguments, estimant que les voix de tous les électeurs devaient être prises en compte et qu'en cas de doute, même minime, de nouvelles élections devaient être organisées. Avec 14 voix pour et 11 voix contre, les parlementaires ont donc validé les résultats du scrutin. Les nouveaux élus ont ainsi pu prêter serment. Karl-Heinz Lambertz présidera l'hémicycle durant la première moitié de la législature.

Olivier Paasch nouveau ministre-président

Oliver Paasch, le nouveau ministre-président, a prêté serment ce jeudi soir, comme les trois autres ministres qui composent le gouvernement germanophone. Oliver Paasch succède ainsi à Karl-Heinz Lambertz, qui occupait cette fonction depuis 1999, à la tête du gouvernement germanophone. Isabelle Weykmans (PFF) conserve ses attributions de ministre de la Culture et du Tourisme auxquelles s'ajoutent entre autres la politique de l'emploi et les pouvoirs locaux tandis qu'Harald Mollers, ministre sortant des Affaires sociales, se voit confier la Formation. Les Affaires sociales seront prises en charge par un nouveau ministre à savoir Antonios Antoniadis (SP). En tant que ministre-président Oliver Paasch sera, quant à lui, en charge des Finances. Alexander Miese, a pour sa part été élu par le Parlement en tant que sénateur.


Avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK