Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a fêté ses 40 ans

Jean-Charles Luperto
Jean-Charles Luperto - © BELGA PHOTO ERIC LALMAND

Alors que le Parlement fédéral écoutait la déclaration du nouveau gouvernement mardi après-midi, le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles célébrait à quelques pas de là son 40e anniversaire.

Le message francophone s'est avéré nettement moins politique que celui lancé le matin même par le Parlement flamand, qui, célébrant lui aussi ses 40 ans, parlait de renforcer l'autonomie de gestion flamande.

La séance solennelle a permis d'évoquer le rôle renforcé que jouera l'assemblée après la nouvelle réforme de l'Etat, mais elle a plus largement célébré celui de la Francophonie internationale dans la défense des valeurs de liberté et de démocratie.

Pour l'occasion, le Secrétaire général de la Francophonie Abdou Diouf et le président de l'assemblée parlementaire de la Francophonie Roch Marc Christian Kabore avaient d'ailleurs fait le déplacement, tout comme l'académicien français d'origine belge, François Weyergans.

Le président du Parlement Jean-Charles Luperto a rappelé les principaux jalons de l'histoire du Parlement : naissance du Conseil culturel de la Communauté française en décembre 1971, transformation en Parlement de la Communauté française en 1996 et en Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles en mai 2011. Parallèlement, les compétences traitées se sont élargies, avec surtout l'enseignement. Bientôt, il s'agira aussi des seniors, des handicapés, des allocations familiales, etc...

Jean-Charles Luperto a dit espérer que la dernière réforme lèvera les obstacles qui empêchaient la conclusion d'un accord de coopération avec la Communauté flamande. Quant à la Fédération et son Parlement, ils seront indispensables pour réunir Francophones de Wallonie et de Bruxelles mais aussi pour s'inscrire dans le sillage de la Francophonie comme facteur de paix.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK