Le Parlement de la Fédération lève aussi l'immunité de Jean-Charles Luperto

Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (PFWB) a approuvé mercredi soir la levée de l'immunité du député-bourgmestre de Sambreville Jean-Charles Luperto (PS), inculpé pour outrages publics aux mœurs sur l'aire d'autoroute de Spy au printemps et à l'été 2014, dont deux en présence de mineurs de moins de 16 ans.

La levée de l'immunité de Jean-Charles Luperto a été approuvée par 76 oui et 7 abstentions.

Le Parlement wallon s'était déjà exprimé en ce sens le 16 décembre dernier.

Suivant les recommandations de sa commission des poursuites, la plénière du PFWB, réunie à huis clos, a refusé comme le parlement wallon, de lever l'immunité de l'ancien président du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour l'une des deux inculpations concernant des mineurs d'âge, en l'occurrence non identifiés, alors que la seconde concernant un mineur - identifié quant à lui - est maintenue.

Le député est donc susceptible d'être poursuivi pour quatre de ses cinq inculpations.

Présumé innocent, Jean-Charles Luperto réfute tout exhibitionnisme, même s'il a reconnu s'être rendu sur cette aire de repos afin d'y faire des rencontres.

Sa défense entend prouver que les accusations émanent d'un petit groupe de personnes liées à la station de Spy et "animées manifestement d'une intention de nuire".

L'instruction de cette affaire est inscrite à l'agenda de la chambre du conseil de Namur en date du 26 janvier prochain.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK