Wallonie: PS et cdH approuvent sans réserve le parcours d'intégration obligatoire

Le parcours d'intégration obligatoire approuvé en 1e lecture au gouvernement wallon
Le parcours d'intégration obligatoire approuvé en 1e lecture au gouvernement wallon - © Belga

Le gouvernement wallon a approuvé jeudi en première lecture le projet de décret rendant obligatoire l'ensemble du parcours d'intégration pour les primo-arrivants, qui ne l'est actuellement que dans son module d'accueil.

Ce faisant, il rend contraignants les trois autres modules du parcours : l'apprentissage du français (120 heures), le cours de citoyenneté (20 heures) et l'insertion socio-professionnelle pour ceux dont les besoins de formation auront été identifiés par le bilan social.

"Il ne s'agit pas d'une punition, mais au contraire d'une réelle opportunité d'intégration visant à augmenter les chances de participer au fonctionnement de notre société, de mieux vivre ensemble, de trouver un emploi, de suivre le parcours scolaire de leurs enfants, etc", a commenté à la RTBF le ministre wallon de l'Action sociale, Maxime Prévot, qui avait annoncé ce décret mardi en commission du parlement wallon.

Des délais seront instaurés pour suivre les différents dispositifs d'apprentissage tout en tenant compte de la capacité de réponse des acteurs de formation.

En outre, le caractère obligatoire et les formations du parcours seront dorénavant pris en compte pour obtenir la nationalité, selon le ministre cdH.

Les sanctions administratives du dispositif existant sont confirmées. De plus, les CPAS et les communes auxquels émargent les personnes seront avisés du suivi du parcours d'accueil et pourront prendre toute mesure utile dans le champ de leurs compétences en cas de non-respect du dispositif. Entendez une réduction d'allocation ou d'aide spécifiques du CPAS, avait précisé le ministre mardi en commission.

La mise en oeuvre du parcours d'intégration nécessite la création d'une centaine d'emplois, selon M. Prévot.

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK