La RTBF place le numérique au cœur de son nouveau contrat de gestion

Jean-Claude Marcourt, Jean-François Raskin et Jean-Paul Philippot l'ont signé ce jeudi 13 décembre 2018.
Jean-Claude Marcourt, Jean-François Raskin et Jean-Paul Philippot l'ont signé ce jeudi 13 décembre 2018. - © Tous droits réservés

Le nouveau contrat de gestion pour la RTBF sera bien mis en place le premier janvier prochain. Ce cinquième contrat de gestion a été signé ce jeudi 13 décembre par le Vice-Président du Gouvernement et Ministre des Médias, Jean-Claude Marcourt, le Président du Conseil d’administration, Jean-François Raskin, et l’Administrateur délégué de la RTBF, Jean-Paul Philippot.

Cap vers le numérique

Parmi les nouveautés de ce contrat de gestion, un point important concernant le numérique se démarque. "C'est obligatoire", explique Jean-Paul Philippot. "On voit bien qu'il n'y a plus un monopole de la consommation audiovisuelle pour la radio et la télévision. Le smartphone et l'ordinateur portable sont devenus centraux. Notre mission est de toucher tous les publics, et donc d'être présents sur les plateformes de chaque usager". 

Ce nouveau contrat prévoit également une augmentation de la dotation publique. + 1,25% en 2019 et en 2020. Mais qui dit contrat, dit contrepartie… Cet augmentation d’argent public implique donc une baisse des publicités sur les antennes de la RTBF. D’ici 2020, la pub ne pourra plus dépasser un quart du budget de la RTBF, 5% de moins qu’actuellement. Et elle se voudra éthique.

Moins de publicité?

Fini les publicités pour les produits contenant du glyphosate, par exemple. "Terminé, aussi, la publicité pour des casinos ou les paris en ligne, ou du moins, de manière très réduite pendant la mi-temps d'un match, par exemple", détaille Jean-Paul Philippot. "Le public verra aussi apparaître des messages sur des publicités comme les boissons sucrées ou produits alimentaires fabriqués (pizzas surgelées). Une mention sanitaire encourageant à manger sain. Un programme d'éducation pendant les communications commerciales".  

Ce nouveau contrat de gestion doit entrer en vigueur le 1 janvier prochain. 
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK